PAYSAFE – Achat

PAYSAFE – Achat
Offre trop faible, surtout après le rachat de MCPS

L’actualité a été dense vendredi. Sur le rachat de MCPS pour 470m$, nous estimons que l’opération améliore nettement le profil du groupe, en réduisant son exposition au secteur du pari (35% du CA vs 46%) et à son principal client (10%/13% du CA vs 20%), tout en ayant un impact relutif >20% grâce aux synergies. Concernant le projet d’OPA à 590p de CVC et Blackstone, nous estimons la proposition insuffisante, principalement en raison des valorisations actuelles de transaction (cf. WORLDPAY, DRWP, Bambora). Nous restons donc à l’ACHAT avec un objectif relevé à 660p vs 600p préc, tablant sur une revalorisation de l’offre, au moins pour tenir compte du rachat de MCPS.

Le 23/05/2017 : La recette commence à être éculée

PAYSAFE a fait l’objet hier d’un nouveau rapport à charge de la part de Spotlight Research sur la thématique réglementaire, se concentrant cette fois-ci sur la Turquie. Entre Wirecard et Paysafe, c’est ainsi la 5ème attaque de ce type en l’espace d’un an, sans qu’aucune des critiques ne se soit vérifiée et/ou n’entraîne de sanctions. La réaction du titre (-2%) hier, très éloignée de celle de la précédente attaque (-17%), traduit bien la perte de crédit de ces cabinets d’investigation indépendants. Nous réitérons notre opinion ACHAT avec un objectif inchangé de 620p (+28%) qui intègre une prime liée à son exposition au secteur du pari (46% du CA) mais moindre que les niveaux actuels.

Le 10/05/2017 : Toujours du potentiel malgré le rebond de +27%

Suite à un point sur l’activité sans surprise, nous relevons légèrement nos attentes pour tenir compte de la parité €/$ actuelle (1,10 vs 1,05) et de différents éléments, avec à la clé des BNA 2017-19e relevés de +1% à +2%. Notre objectif est quant à lui rehaussé à 620p vs 600p préc, nous permettant de réitérer notre opinion à ACHAT avec un potentiel de +31%. En tenant compte de son exposition au secteur du pari (46% du CA) et à son principal client (20% du CA), le risk/reward nous apparait toujours attractif, notamment au regard de la décote face à Wirecard (42%).

Nos Focus